Calendrier

Les événements repris sur cette page sont directement téléchargés depuis la base de données de la Fédération Touristique du Luxembourg Belge (FTLB).

Si vous désirez que votre événement apparaisse, nous vous invitons à prendre contact avec la Maison du tourisme chargée de l’encodage pour la Gaume    

Oct
31
jeu
Corrida des gros du Terme @ Tintigny
Oct 31 @ 20 h 00 min

19:00: 1 km (enfants)
19:30: 5 km
20:15: 10 km

Marche aux flambeaux

Nov
2
sam
Exposition : « Terroir passions » @ Florenville
Nov 2 @ 10 h 00 min

Yves Bauduin / photographie
Georges Bauduin / aquarelles

Lorsqu’une passion s’exprime tout simplement en toute humilité de coups de crayon, de plumes ou de pastels, le créateur, avec magie, transmet alors toutes ses valeurs.

Lorsque, du regard contemplatif de la sincérité du monde animal, s’exprime l’arrêt sur image, ce sont les minutes heureuses qui apparaissent…

Un tandem familial de passionnés pour une exposition tout en partage.
A découvrir le temps d’un week-end.

Nov
9
sam
Exposition de Hervé Georges Ic : « Ad hominem » @ Virton
Nov 9 @ 16 h 00 min

Sous le titre Ad hominem, la Galerie du Comble a le plaisir de présenter la première exposition en Belgique dédiée aux peintures de la série RODOX d’Hervé Georges Ic. Débutée en 2006, cette suite jamais interrompue reçoit aujourd’hui un nouvel opus.

RODOX est le titre d’une ancienne revue pornographique néerlandaise. Son esthétique surannée, perçue aujourd’hui comme kitsch, a fourni au peintre un matériau de base pour l’élaboration d’un discours visuel sur les artifices de la séduction et le commerce du désir. Rapprochés des codes de l’amour courtois, les gestuelles, les postures, les expressions des modèles mis en scène offrent au spectateur la vision d’un univers théâtralisé ou chacun se voit à travers le regard ad hominem de l’autre. Une atmosphère suspicieuse, narrative et drôle se dégage de ces toiles, dans la tradition d’un genre illustré, parmi d’autres, par Pietro Longhi ou Fragonard. Cette remarquable collection d’œuvres figure aujourd’hui dans de nombreuses collections privées.

Elle fut exposée au MASP de Sao Paolo, à la galerie Iragui de Moscou, à la galerie Domi Nostrae de Lyon, au Creux de l’Enfer à Thiers, au centre d’art Le Lait d’Albi.

Frédéric Bouglé, Anne Malherbe, J. Emil Sennewald, Jackie-Ruth Meyer, Pierre-Yves Desaive ont commenté le développement de ce travail, fruit d’un subtil jeu de référence iconographique, de superposition et de transparence. Il engendre un sentiment d’interprétation multiple dans la trame narrative d’un vocabulaire en peinture.

Nov
10
dim
Fête de la Saint-Huber @ Lahage
Nov 10 @ 1 h 00 min
Nov
23
sam
Mon Art à nous @ Florenville
Nov 23 @ 10 h 30 min

Lieu: Espace Florenville
Tarif: contribution à l’auberge espagnole

Les Créateliers ouvrent leurs portes.
différents ateliers proposés
auberge espagnole pour le repas de midi

Déc
7
sam
Exposition de Christian Cantos : « Illuminations enténébrées » @ Virton
Déc 7 2019 @ 16 h 00 min

Depuis sa création en 2012, la Galerie du Comble défend Christian Cantos. Elle lui a organisé quatre expos solos et l’a invité dans plusieurs expos de groupe. Mais il faut se rendre à l’évidence : certains tableaux de Christian Cantos ne sont pas (facilement) vendables. La Galerie du Comble les expose néanmoins. Parce que l’argent n’est pas tout. Parce qu’un artiste qui s’exprime avec autant de talent que de sincérité, autant d’acharnement que d’honnêteté, autant de persévérance que de franchise, mérite que tous les aspects de son travail soient montrés au public.

En 2011, dans Ex Tela I – l’expo de groupe qui précéda l’ouverture de la galerie – Christian Cantos présenta une toile appelée Fausse Couche. Installé dans un dispositif évoquant celui qui jadis, chez un collectionneur, dissimulait au regard l’Origine du Monde, le tableau suscita des réactions indignées, voire violentes, mais totalement injustifiées. Avec cette image, l’artiste n’avait fait que donner son sentiment sur la tournure que prenait l’Histoire (et qui s’est tristement confirmée depuis), sans chercher à provoquer, ni à se faire remarquer. Si tel avait été son dessein, il aurait eu plus facile d’aller exhiber son sexe devant le tableau de Courbet à Orsay. Fausse Couche est toujours à l’atelier. Elle sera à nouveau accrochée dans l’expo de décembre, aux côtés de toiles plus récentes – quelques unes déjà vues dans J’apocalypse à la Galerie de la Centenaire (Jamoigne) – et d’autres spécialement créées pour l’événement.

Inscrivez-vous à notre newsletter !

En indiquant votre email ci-dessus, vous consentez à recevoir notre actualité par voie électronique. Vous pouvez vous désinscrire en suivant les instructions dans nos mentions légales